Audiyofan
Audiyofan




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: self de lissage.
MessagePosté: Mer 05 Mai 2010, 00:11 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Jeu 05 Jan 2006, 18:05
Messages: 884
Localisation: Tarbes
bonjour,

Pour réaliser une alimentation d'amplificateur, soit une source de tension, on peut voir des selfs en série suivies et parfois précédées par des condensateurs.
Les inductances sont effectivement utilisées pour réaliser des filtres (ici basse bas) mais celles-ci influent sur le courant et bien sûr par conséquent sur la tension..... mais ce sont avant tout des "sources de courant".
http://fr.wikipedia.org/wiki/Inductance
Comment peut on alors réaliser de bonnes sources de tension avec de tels composants ? :roll:

Adrien.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: self de lissage.
MessagePosté: Mer 05 Mai 2010, 09:11 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 15 Juin 2005, 17:23
Messages: 7218
Localisation: Ardeche
benou.1 a écrit:
bonjour,

Pour réaliser une alimentation d'amplificateur, soit une source de tension, on peut voir des selfs en série suivies et parfois précédées par des condensateurs.
Les inductances sont effectivement utilisées pour réaliser des filtres (ici basse bas) mais celles-ci influent sur le courant et bien sûr par conséquent sur la tension..... mais ce sont avant tout des "sources de courant".
http://fr.wikipedia.org/wiki/Inductance
Comment peut on alors réaliser de bonnes sources de tension avec de tels composants ? :roll:

Adrien.


Très intéressante approche !
Le but est bien d'obtenir une source de tension mais surtout à partir de ce qui "sort" du redresseur, lequel ne fournit que des sortes d'impulsions toutes dans le même sens

"Les inductances s'opposant à la variation du courant qui les traverse . . ." de sorte que la self "de tête" empèche la croissance (et la décroissance) rapide du courant qui la traverse non seulement en supprimant les "bosses" (en accumulant leur énergie) mais aussi en comblant les "trous" (en restituant l'énergie accumulée).
Dans ce cas (dit "self en tête") le courant dans le redresseur et le transfo qui le précède) tend à rester constant.
Idéalement on aurait en sortie de la self un courant constant ce qui produirait bien une tension constante dans une charge constante et purement résistive, ce qui n'est pratiquement jamais le cas d'un ampli dont la consommation varie avec le niveau du signal à amplifier.

En fait, un ampli n'amplifie rien, il se comporte comme un robinet commandé par le signal pour laisser passer vers les haut parleurs une plus ou moins grande quantité de l'énergie fournie par l'alimentation.

C'est là qu'intervient le condensateur en parallèle qui lui s'oppose à la variation de la tension à ses bornes.
Un condensateur est donc une source de tension.

On peut se passer de condensateur si on s'arrange pour que le courant consommé soit constant.
On le remplace par une "vraie" source de tension (régulateur "shunt") telle qu'une zéner ou un tube à gaz qui consomme le courant que l'ampli ne consomme pas de sorte que le courant demandé à l'alimentation reste constant, et ainsi la tension est elle même constante.

Mais le condensateur, de même que la self accumule et restitue l'énergie ce que le régulateur shunt ne fait pas !

On peut aussi se passer de self et n'utiliser qu'un condensateur.
Dans ce cas (condensateur en tête), c'est la tension à ses bornes qui tend à rester constante imposant des fortes crêtes d'intensité dans le redresseur (et le transfo qui ne fonctionne plus en régime sinusoïdal).

Et bien sûr, toutes les solutions intermédiaires: un peu de self, un peu de condensateur, voire quelques résistances pour limiter (lisser) les crêtes de courant . . . (une résistance étant une très très mauvaise approximation d'une source de courant :roll: et surtout ne fait que "gaspiller" l'énergie en chaleur sans jamais la restituer. )

Tout est dans le choix du meilleur compromis propre à chaque contexte . . . comme d'hab. :!:

Yves.

_________________
Seules les choses que l'on refuse de comprendre en leur attribuant des propriétés magiques semblent compliquées.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: self de lissage.
MessagePosté: Mer 05 Mai 2010, 17:01 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Jeu 05 Jan 2006, 18:05
Messages: 884
Localisation: Tarbes
Ok je voie, la self est là pour soulager le redresseur et le transfo.... Ce n'est pas un idéal pour la théorie mais ça permet "d'étaler" ou déplacer les ennuis...

C'est bien l'électronique on passe notre temps à diminuer les problèmes. 8)

Merci


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: self de lissage.
MessagePosté: Mer 05 Mai 2010, 17:31 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 15 Juin 2005, 17:23
Messages: 7218
Localisation: Ardeche
benou.1 a écrit:
Ok je voie, la self est là pour soulager le redresseur et le transfo....

On peut dire ça comme ça !
Citation:
Ce n'est pas un idéal pour la théorie mais ça permet "d'étaler" ou déplacer les ennuis...

Si ! C'est idéal et même incontournable si on utilise un redresseur qui n'accepte pas les fortes crêtes de courant, un tube par exemple :wink:
Avec des diodes au silicium qui peuvent supporter 100 A en crête, c'est jouable sans self (condensateur en tête) mais ce n'est pas le même transfo.
C'est lui qui devient l'élément limiteur de courant et il doit être conçu en conséquence par exemple en augmentant délibérément l'inductance de fuite entre le primaire et le secondaire HT.
Un autre effet de bord est que les brèves mais "gigantesques" crêtes de courant doivent aussi passer à travers le condensateur (les fabrications actuelles pour les alims à découpage le supportent) mais aussi dans les fils qui le relient au redresseur lesquels doivent être courts et ne pas être utilisés à un autre usage sous peine d'y induire des bruits (bzzz et grrrr) impossibles à éliminer :roll:

Yves.

_________________
Seules les choses que l'on refuse de comprendre en leur attribuant des propriétés magiques semblent compliquées.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: self de lissage.
MessagePosté: Jeu 06 Mai 2010, 16:43 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Jeu 05 Jan 2006, 18:05
Messages: 884
Localisation: Tarbes
oui je me suis mal exprimé: Je voulais dire que ce n'est pas idéal dans le sens où l'idéal serrait d'avoir une source de tension parfaite donc une résistance nulle (impossible). Dans ce cas idyllique, pas besoin de limiter les crêtes de courant. La self est en effet un bon moyen de palier à ce problème.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: self de lissage.
MessagePosté: Jeu 06 Mai 2010, 17:11 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Jeu 05 Jan 2006, 18:05
Messages: 884
Localisation: Tarbes
je me permets de remettre ce lien ici aussi: http://www.larmand.fr/fichiers/Ancien_s ... 0sinus.pdf
C'est tout à fait dans le ton


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: self de lissage.
MessagePosté: Dim 04 Déc 2011, 18:59 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mar 30 Mar 2010, 10:42
Messages: 227
Hello,

En fait, puisqu'il n'est normalement pas permis de mettre deux sources de tension en parallèle (le transfo+pont de diode et la capacité de stockage en sont), on devrait toujours intercaler une self entre ces deux éléments. Les résistances internes de chacun font que ça fonctionne quand même!
Le papier que tu cites décris le fonctionnement d'un alim à correction de facteur de puissance. C'est la Rolls des alims mais il faut aimer les alims à découpage! On peut la voir comme un hacheur boost alimenté en alternatif, ce qui fait que la tension de sortie sera supérieur où égale à la tension d'alimentation.
Avec ce principe, le pont de diode voit une self donc un source de courant. Ça ressemble au fonctionnement self en tête sauf que la haute fréquence de découpage permet de fortement diminuer la taille de la self.

_________________
Pentode : n.f., Triode avec 2 électrodes en trop.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com