Audiyofan
Audiyofan




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: droite de charge réelle ou virtuelle ?
MessagePosté: Lun 26 Juin 2006, 16:26 
Hors ligne
Inscrits

Inscription: Jeu 15 Juin 2006, 14:21
Messages: 20
Localisation: mulhouse
Tracer une droite de charge pour une résistance donnée pas de problème ,mais où ça se complique c'est avec un transfo adaptateur d'impédance car dans ce cas il n'y apas de droite de charge "réelle" à tracer ?C'est une charge ' virtuelle' prise à 1kHz valable uniquement en présence du signal!Donc pour la polarisation continue l'anode est soumise à la tension max ,en quelque sorte on ne peut pas fixer un point milieu sur une droite comme pour une résistance !!! certe il y a le phénomème de surtention dû au bobinage mais j'ai du mal a saisir le fonctionnement en étage de puissance, si quelqu'un peut m' éclairer à ce sujet ........


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: droite de charge réelle ou virtuelle ?
MessagePosté: Lun 26 Juin 2006, 20:31 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 15 Juin 2005, 17:23
Messages: 7214
Localisation: Ardeche
gerard a écrit:
Tracer une droite de charge pour une résistance donnée pas de problème ,mais où ça se complique c'est avec un transfo adaptateur d'impédance car dans ce cas il n'y apas de droite de charge "réelle" à tracer ?C'est une charge ' virtuelle' prise à 1kHz valable uniquement en présence du signal!Donc pour la polarisation continue l'anode est soumise à la tension max ,en quelque sorte on ne peut pas fixer un point milieu sur une droite comme pour une résistance !!! certe il y a le phénomème de surtention dû au bobinage mais j'ai du mal a saisir le fonctionnement en étage de puissance, si quelqu'un peut m' éclairer à ce sujet ........


Exact, la droite n'est une droite que pour une charge purement résistive !

On considère que la résistance en continu du transfo est faible (ce qui est vrai le plus souvent) et que le point de repos est établi pour une tension anodique égale à celle de l'alimentation.
Ensuite, le phénomène de surtension que tu cites permet de "tirer" le point ou la tension d'anode est le double de l'alim pour un courant nul.

Par exemple pour une 211 alimentée sous 1000 Volts(-Vg=60V, Ia=80mA):

Image

Yves.

_________________
Seules les choses que l'on refuse de comprendre en leur attribuant des propriétés magiques semblent compliquées.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 27 Juin 2006, 08:41 
Hors ligne
Inscrits

Inscription: Jeu 15 Juin 2006, 14:21
Messages: 20
Localisation: mulhouse
Enfin, une explication du phénomène qui me satisfait pleinement !D'autres réponses m'ont été fournies mais je n'avais pas suivi exactement le raisonnement ! Comme quoi !!! :o
Merci Yves


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com