Audiyofan
Audiyofan




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Newbizz! Pour savoir ou j'en suis avec les tubes.
MessagePosté: Dim 03 Déc 2006, 05:30 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Sam 29 Jan 2005, 00:17
Messages: 380
Localisation: Sud -est Var vers brignoles.
Bonjour a tous . :D
J'aime bien comprendre ce que je fais mais je dois dire que concernant les lampes,c'est encore du mystere et j'ai du mal!
Je vais peut etre dire des conneries donc n'hesité pas a me corriger.
Avec les divers explications que l'on ma donné sur les tubes,depuis que je frequente le site,j'entrevoie peut etre ,enfin comment marche une polarisation automatique et une contre reaction réglable.
Je suis nul en math mais j'ai un espris tres intuitif .
C'est dans ce but que j'ecrie ce message pour voir si ce que j'entrevoie et juste ou faux!
C'est a partir d'une explication a Yves sur la présence de 30 volt sur une resistance de cathode que tous c'est mis en place dans ma tete.
Ca va en faire rire certain mais je suis un nullard en tube donc les explications qui suivent sont a prendre avec recul et non que le but de savoir si oui ou non je commence a y voir claire a vos yeux!
Dans un tube a vide :
1) Une cathode chauffé par un filament emet des electrons.
2)L'anode porté a un potentiel positif superieur a la cathode attire les electrons émit par la cathode (un courant passe alors )
C'est le principe de la diode de fleming me semble t'il ?
3)la grille incorporé entre la cathode et l'anode agit comme une porte qui s'ouvre ou ce ferme .
4)Si elle est plus négative que la cathode ,alors elle freine le passage d'electron en formant une sorte de barriere.
5)Si elle devient plus positive,alors elle s'oppose moins au passage du courant .
6)Plus elle est proche du potentiel de l'anode,et plus le courant traversant cathode anode est important.
7)Pour rester en temp normal dans les caracteristiques d'un tube et limité le courant,la grille est porté a un potentiel inferieur a la cathode

Partant de ce principe et au vu de l'explication de Yves07.
Je me suis fait ma petite theorie basé sur de la logique.
Une polarisation automatique marche selon le principe que la cathode doit etre plus positive que la grille et que l'on y incorpore une resistance de cathode de valeur plus elevé que dans une polar reglable.ouf
Je m'explique (C'est pour moi le meilleur moyen de comprendre,de cogité tous ca et puis de l'écrire)
La grille est porté au potentiel proche de 0 volt via une résistance de grande valeur pour eviter que le trajet du signal ce retrouve lui aussi a la masse.
Dans le circuit de cathode,on met une resistance d'une valeur pas trop faible pour que le courant qui la traversent creer une difference de potentiel coté cathode.
Donc si la cathode est positif la grille proche de zero volt devient negative vue de la cathode . (merci Yves!c'est a peu pres tes mots mais hier encore c'etait du charabia pou moi)
Le but est de calculer la valeur de la résistance de cathode pour que la difference de potentiel entre grille et cathode soit suffisante pour regulé le courant selon la specificité du tube.
Si a cause de disparité dans le tube,de variation de tention,ect,le courant augmente; alors la cathode devient encore plus positive
(U=RxI) ou R= resistance de cathode et I intensité la traversant)
Donc la grille est plus négative encore et diminue le courant cathode anode.
Ca regule
Si le courant diminue dans le circuit de cathode ,la tention de cathode diminue aussi et la grille devient donc moins négative vue de la cathode.
le courant ré-augmente.
Ca regule aussi automatiquement
Je pense que le condensateur de découplage cathode joue plus un role dans le fonctionnement du circuit en régulant la tention sur la resistance pour stabiliser le system lorsque la grille est exité par un signal musical et evité le yoyo sur la cathode.
Enfin, c'est ce que j'entrevoie!

Pour un ampli a polaristion réglable, c'est le circuit grille qui est porter via une resistance ,a un potentiel negatif par rapport a la masse reglable en tention
Le circuit de cathode quand a lui voit la valeur de sa resistance cathode diminuer pour s'approcher de 0 volt.

Ceci etant dit ,je croie aussi comprendre pourquoi un ampli dont juste la polarisation a été modifié pour passer d' une polarisation réglable négative à une polarisation automatique devient moins puissant.
(Cas du push pull de Rene cariou a tube 807.)
Parce que la cathode devient plus positive et que la difference de potentiel cette fois si entre la cathode et l'anode est plus faible .
Donc la plage de fonctionnement linaire du tube et reduite d'autant, ce qui en sortie diminue la puissance obtenue!
Voila
Je sais pas ce que valent mes explications sur les lampes mais bon c'est un debut et il ne me semble pas avoir fait trop d'erreur !
Maintenant ,je boude les calcules et j'essaie de visualiser mes explications mentalement ou en grifonant sur un bout de papier.
Pour ceux qui sont arrivés au bout ,je les remercie de m'avoir lu
Si de grosses abberations apparaissent ,qu'ils n'hésitent pas a me le dire
Pour les encouragements; je prend aussi
Noublier pas je suis un newbiz
Cordialement
Thierry du var

_________________
Il est parfois difficile d'exprimer ce que l'on recent
Il est encore plus difficile de ressentir ce que quelqu'un exprime.
Mais il est bien plus facile de ne pas chercher a comprendre ses voisins par paresse de l'espris .
Thierry


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 03 Déc 2006, 09:25 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 15 Juin 2005, 17:23
Messages: 7240
Localisation: Ardeche
Bravo !

Tu as gagné le droit de revenir en deuxième semaine tub30

Question :

Que se passe t'il si tu tentes de rendre la grille plus positive que la cathode ?
(Sachant que la grille forme une diode avec la cathode).

Facile à trouver et aprés tu pourras t'attaquer à la penthode evil

Yves.

_________________
Seules les choses que l'on refuse de comprendre en leur attribuant des propriétés magiques semblent compliquées.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 03 Déc 2006, 13:32 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Sam 29 Jan 2005, 00:17
Messages: 380
Localisation: Sud -est Var vers brignoles.
Bonjour Yves :D
Hum Facile ! Pas evident au premiere reflexion! :? a moins que la réponse ne me saute au yeux. )
Si elle devient plus positive que la cathode,je penserais bien qu'elle laisse passer encore plus de courant en agissant non plus comme un frein mais un aspirateur d'electron comme le fait l'anode mais ca reste flou quand meme car elle devrait aussi ce comporter comme l'anode en détournant le flux de courant vers elle.
A moins que le fait que l'anode soit encore plus positive que la grille compense ce phenomene en évitant que les electrons soit captés par la grille .Dans ce cas la ,elle agirait en accelerateur en faisant croitre le courant cathode anode.
Franchement j'ai un peux de mal sur ce point çi :roll:
Mais ca pourait expliquer pourquoi (,je n'en ai pas parlé ici ), lors d'un teste de mon SE PL36,en débranchant l'anode pour tester a vide je fut surpris de voir mon ampli continué a me donner de la puissance en sortie a l'oscillo.
J'ai mis un moment a supposer que la résistance anode seconde grille du tube avait transformé cette dite grille en anode puisque c'etait la seul a etre la plus positive
Ca chauffer beaucoup ( peut etre a cause de la distance de la seconde grille transformé en anode plus proche de la cathode).
OUfff ca chauffe dur les neurones mais franchement le fait de saisir quelque principes rendent plus clair certain shemas.
Mais la ,j'ai beaucoup moins confiance en mes affirmations
Cordialement
Thierry

_________________
Il est parfois difficile d'exprimer ce que l'on recent
Il est encore plus difficile de ressentir ce que quelqu'un exprime.
Mais il est bien plus facile de ne pas chercher a comprendre ses voisins par paresse de l'espris .
Thierry


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 05 Déc 2006, 20:00 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 15 Juin 2005, 17:23
Messages: 7240
Localisation: Ardeche
Jazzotiti a écrit:
Bonjour Yves :D
Hum Facile ! Pas evident au premiere reflexion! :? a moins que la réponse ne me saute au yeux. )
Si elle devient plus positive que la cathode,je penserais bien qu'elle laisse passer encore plus de courant en agissant non plus comme un frein mais un aspirateur d'electron comme le fait l'anode mais ca reste flou quand meme car elle devrait aussi ce comporter comme l'anode en détournant le flux de courant vers elle.
A moins que le fait que l'anode soit encore plus positive que la grille compense ce phenomene en évitant que les electrons soit captés par la grille .Dans ce cas la ,elle agirait en accelerateur en faisant croitre le courant cathode anode.
Franchement j'ai un peux de mal sur ce point çi :roll:
Mais ca pourait expliquer pourquoi (,je n'en ai pas parlé ici ), lors d'un teste de mon SE PL36,en débranchant l'anode pour tester a vide je fut surpris de voir mon ampli continué a me donner de la puissance en sortie a l'oscillo.
J'ai mis un moment a supposer que la résistance anode seconde grille du tube avait transformé cette dite grille en anode puisque c'etait la seul a etre la plus positive
Ca chauffer beaucoup ( peut etre a cause de la distance de la seconde grille transformé en anode plus proche de la cathode).
OUfff ca chauffe dur les neurones mais franchement le fait de saisir quelque principes rendent plus clair certain shemas.
Mais la ,j'ai beaucoup moins confiance en mes affirmations
Cordialement
Thierry


Ben t'as trouvé tout seul !
La deuxiéme grille accélere les electrons mais ils passent normalement presque tous à travers et aboutiisent sur la plaque ... si elle est positive.
Sinon, ils reviennent sur cette grille qui devient toute rouge parce qu'elle doit dissiper toute la puissance qui aurait dû arriver sur la plaque.
Les électrons vont vite et, si la plaque n'est pas assez positive, beaucoup rebondissent ou en arrachent d'autre de la plaque et reviennent aussi sur cette grille.
Pour limiter ce défaut, une solution est de mettre une troisième grille au potentiel de la cathode qui les force à repartir vers la plaque.

Yves.

_________________
Seules les choses que l'on refuse de comprendre en leur attribuant des propriétés magiques semblent compliquées.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 14 Déc 2006, 00:03 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Sam 29 Jan 2005, 00:17
Messages: 380
Localisation: Sud -est Var vers brignoles.
Bonsoir :D
Par contre ,je ne comprends pas pourquoi dans le cas d'un push pull ,une polarisation automatique est commune aux deux tubes de sorties . :?:
Comment réguler de maniére convenable le courant traversant chaque tubes puisqu'ils sont dépendant d'un seul et méme circuit de polarisation. :?:
Comment s'obtient l'équilibrage du systeme. :(
Quelqu'un pourrait 'il éclairer ma lanterne :?
Bien a vous !
Thierry du var

_________________
Il est parfois difficile d'exprimer ce que l'on recent
Il est encore plus difficile de ressentir ce que quelqu'un exprime.
Mais il est bien plus facile de ne pas chercher a comprendre ses voisins par paresse de l'espris .
Thierry


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 14 Déc 2006, 10:18 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Jeu 05 Jan 2006, 18:05
Messages: 884
Localisation: Tarbes
salut

n'est ce pas le but des tubes appairés pour les polar auto :?:


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 26 Déc 2006, 21:11 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Jeu 05 Jan 2006, 18:05
Messages: 884
Localisation: Tarbes
salut a tous

question de classe.

Pourquoi en classe B on laisse la grille devenir positive :?:
Dans le cas de la classe A on ne peut pas car a l'autre extrémité de droite le signal est trop distordu.
Alors pourquoi diable, ne pas appliquer un signal plus "petit" pour que la grille ne devienne pas positive ? Car une grille positive reste une grille positive non ? :twisted:

merci de m'éclairer. adrien


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 16 Fév 2007, 22:32 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Sam 29 Jan 2005, 00:17
Messages: 380
Localisation: Sud -est Var vers brignoles.
bonsoir Adrien

Benou1 a dit
Citation:
salut

n'est ce pas le but des tubes appairés pour les polar auto


Bin ,je n'y avais meme pas pensé! :? tellement logique !

Citation:
salut a tous

question de classe.

Pourquoi en classe B on laisse la grille devenir positive
Dans le cas de la classe A on ne peut pas car a l'autre extrémité de droite le signal est trop distordu.
Alors pourquoi diable, ne pas appliquer un signal plus "petit" pour que la grille ne devienne pas positive ? Car une grille positive reste une grille positive non ?

merci de m'éclairer. adrien

Bien la ,je ne voies pas bien mais j'ai une petite idée personnelle.
Peut etre que en classe A,si tu diminue trop le gain,tu ne vas pas travailler dans les caracteristique optimum du tube
Et vue le faible rendement de la classe A,tu va perdre encore en gain de puissance ou dynamique.
Voici un truc qui pourait t'interesser comme explication bien que provenant d'une pub que j'avais lu,je la trouve trés pertinante bien que pas verifier,car elle expliquerai la difference de sonorité d'un ampli a tube par rapport a un totor par le fait de tention elever avec de faible courant.
Je vais essayé d'etre plus claire.
le fait de travailler sous haute tention permet d'utiliser des courant plus faible.
Mais les tentions peuvent varier en sortie des etages dans de grande proportion.
Dans un totor ,il faut des courants tres elever pour des basse tentions,des alim tres dimenssionner ,tous doit etre prevue pour des courants elever et la moindre faiblesse et oups ca s'effondre.
Bonjour la dynamique.
Alors ,quel rapport avec la classe A,et le fait que tu baisse le niveau du signal,bien je pense que ce que tu gagne en linéarité,tu le perd en dynamique puisque tu vas te rapprocher de signaux traversant un totor
Enfin heu ,j'arrive pas a expliquer ce que je pense.
L'explication est incomplete et peut etre fausse :(
Ah ,si je retrouvé l'article.
Cordialement
Thierry

_________________
Il est parfois difficile d'exprimer ce que l'on recent
Il est encore plus difficile de ressentir ce que quelqu'un exprime.
Mais il est bien plus facile de ne pas chercher a comprendre ses voisins par paresse de l'espris .
Thierry


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 17 Fév 2007, 10:56 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Jeu 05 Jan 2006, 18:05
Messages: 884
Localisation: Tarbes
salut thierry.

Tout d’abord merci d’avoir créé ce poste et de le faire avancer.

Je ne suis pas sur que l’on parle exactement de la même chose, mais tu as raison ton article m’intéresse.

En fait ma question est pourquoi certains fabricants comme Macintosh font travailler leurs amplis en classe 2, ici : AB2. Pourquoi faire travailler la grille en positif :?:

T’inquiète pas on va y arriver :wink:

bonne journée. adrien.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 17 Fév 2007, 18:40 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 15 Juin 2005, 17:23
Messages: 7240
Localisation: Ardeche
Attendez !

Quelques éclaircissements sur les "classes"

A- Le (ou les) tubes ont au repos une consommation moyenne et elle ne varie (théoriquement) pas en présence du signal.
En fait les variations de courant sont dues à la non linéarité des tubes.

B- Le tube ne conduit que pendant une alternance sur deux, il ne passe aucun courant au repos.
La distortion est considérable, sauf si on utilise 2 tubes, chacun étant chargé d'amplifier une alternance: c'est un Push Pull.
Néanmoins, le "raccordement" des deux moitié du signal n'est jamais parfait (le gain des tubes ne passe pas de 0 à la valeur finale d'un coup), on observe une distortion dite "de raccordement".

AB- Comme B, mais on laisse un courant de repos, chaque tube conduit pendant un alternance et une partie de l'autre. Il faut toujours 2 tubes pour transmettre la totalité des deux alternances., mais la distortion de raccordement est fortement diminuée.

Comme les tubes consomment moins au repos, le rendement est meilleur en AB ou B qu'en A.

L'indice "1" (par défaut) indique qu'il n'y a pas de courant grille.
L'indice "2" indique que, pour certaines parties du cycle, la (les) grilles deviennent positives, et donc consomment du courant (l'espace grille cathode est une diode qui devient alors conductrice, ce mode de fonctionnement demande un driver "musclé")

-A1- Synonyme de A. Fonctionne avec un seul tube ou un Push Pull.

-A2- Pareil, mais attention au driver et tous les tubes de puissance ne sont pas adaptés à ce mode ! ! On peut obtenir des courants d'anodes (I) plus importants avec des tensions d'alim (U) plus faibles ce qui conduit à réduire l'impédance de charge pour les exploiter puisque R = U / I .

-B1- Synonyme de B. Push Pull obligatoire sauf si l'étage doit amplifier une fréquence unique et qu'on utilise un circuit accordé pour reconstituer l'alternance perdue. Courant dans les émetteurs radio.

-B2- Comme A2, avec les défauts de B en plus !

-AB1- Synonyme de AB.

-AB2- Moyennant le driver adapté et la bonne impédance de charge, permet de "tirer" plus de puissance d'un (ou d'une paire) de tube(s) donné(s). Trés exigeant sur la qualité du transfo de sortie.

Yves.

_________________
Seules les choses que l'on refuse de comprendre en leur attribuant des propriétés magiques semblent compliquées.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 19 Fév 2007, 00:00 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Sam 29 Jan 2005, 00:17
Messages: 380
Localisation: Sud -est Var vers brignoles.
Bonsoir Yves
Tu est une bibliotheque vivante du tube ,tu m'epate :D
Je viens de lire 10 fois ce que tu vient d'ecrire mais dur dur pour la mémorisation.
C'est fort interessant !
Citation:
B- Le tube ne conduit que pendant une alternance sur deux, il ne passe aucun courant au repos.
La distortion est considérable, sauf si on utilise 2 tubes, chacun étant chargé d'amplifier une alternance: c'est un Push Pull.
Néanmoins, le "raccordement" des deux moitié du signal n'est jamais parfait (le gain des tubes ne passe pas de 0 à la valeur finale d'un coup), on observe une distortion dite "de raccordement".

Cette classe la et la distorsion de raccordement ,je connaissais
mais bon pour les autres ,c'est flou dans mon espris ,maintenant ,j'ai un memo en ligne .
Merci
Thierry

_________________
Il est parfois difficile d'exprimer ce que l'on recent
Il est encore plus difficile de ressentir ce que quelqu'un exprime.
Mais il est bien plus facile de ne pas chercher a comprendre ses voisins par paresse de l'espris .
Thierry


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com