Audiyofan
Audiyofan




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 58 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 13 Déc 2006, 12:09 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 02 Juil 2004, 12:50
Messages: 299
Localisation: 95
Yves07 a écrit:
Rien n'interdit de laisser "flotter" le HP vis à vis de la masse :roll:

Yves.


Sauf si il y a une contre réaction globale...(pas contrariant le Philippe :lol: )

Philippe


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 13 Déc 2006, 12:22 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 15 Juin 2005, 17:23
Messages: 7214
Localisation: Ardeche
philby a écrit:
Yves07 a écrit:
Rien n'interdit de laisser "flotter" le HP vis à vis de la masse :roll:

Yves.


Sauf si il y a une contre réaction globale...(pas contrariant le Philippe :lol: )

Philippe


Sauf si il y a un secondaire spécialisé (non mais . . . :roll: )
C'est (c'était) courant en sono de ne pas mettre les lignes 100V à la masse, ça réduit le rayonnement !

Tout autant que d'utiliser du "scindex" ou de la paire téléphonique pour les micros et un transfo "déssymétriseur".

Yves.

_________________
Seules les choses que l'on refuse de comprendre en leur attribuant des propriétés magiques semblent compliquées.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: difference entre symétriseur et déphaseur
MessagePosté: Mer 13 Déc 2006, 12:40 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Ven 14 Nov 2003, 23:04
Messages: 815
Localisation: Saintes
Yves07 a écrit:
Phil a écrit:
. . . Vieux shéma n'avait rien de péjoratif, juste qu'on trouvait ce principe de déphaseur sur pas mal de shémas anciens mais aussi actuels.
. . .


:P :lol: :P

A part ça, on est d'accord sur tout :roll:

Yves.


Merci pour tes réponses, je comprend vite mais il faut m'expliquer longtemps, David pourrait t'en parler; il doit s'arracher les cheveux par moment ! :lol:

_________________
--------------------------------------
http://perso.wanadoo.fr/rififi/hifi/


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 13 Déc 2006, 12:40 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mar 02 Mai 2006, 09:28
Messages: 1042
Localisation: AVEYRON
Yves07 a écrit:
Le rôle des R de fuites (mauvais terme !) est de fixer le potentiel continu des dites grilles.

Ils ont tous les deux DEUX sorties en opposition de phase par rapport à la masse.

Pour avoir une seule sortie, flottante ou non (cad référencée ou non à la masse) il faut par exemple un transfo.

Le PP de puissance est un ampli symétrique qui est "dessymétrisé" par le transfo de sortie si une des bornes du HP est mise à la masse.
Ce qui n'est qu'un convention. Rien n'interdit de laisser "flotter" le HP vis à vis de la masse :roll:

Yves.


Désolé pour "fuites de grille" j'ai appris comme çà à l'école!! (il ya bien longtemps ma foi)

Donc tu me dis que ma sortie unique entre les plaques n'est ni flottante ni symétrique ??
Si je ne fais pas aussi bien l'équilibrage des courants que pour un vrai déphaseur mon signal ne sera pas équilibré au niveau de l'attaque des grilles suivantes ??
Pour moi c'est la question principale, car pour attaquer un push en classe AB il faut absolument des signaux égaux en amplitude alors qu'en classe A c'est compensé par le push .
En tous cas j'ai testé plusieurs déphaseurs (3) et le meilleur en ce qui concerne l'équilibrage des amplitudes c'est celui là :
http://www.dissident-audio.com/PP_6AS7/Schema.gif

Le principe du contrôle par attaque de la grille qui ne reçoit pas le signal incident avec un signal qui est nul quand c'est équilibré permet même de compenser des charges de plaques inégales...
Mais tu dois déjà le savoir :wink:
On peut aller prendre le signal de contrôle au point milieu d'un pont de résistances entre les deux plaques du déphaseur, mais c'est encore mieux d'aller le chercher entre les grilles de l'étage suivant.
Il vaut mieux avoir des résistances égales dans les plaques du déphaseur et dans les grilles de l'étage suivant mais la source de courant dans les cathodes du déphaseur est parfaitement inutile..
Bon ben je vais continuer....
Merci et A+


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 13 Déc 2006, 13:21 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 15 Juin 2005, 17:23
Messages: 7214
Localisation: Ardeche
trappeur a écrit:
. . .
Désolé pour "fuites de grille" j'ai appris comme çà à l'école!! (il ya bien longtemps ma foi)

Moi aussi, mais ça donne l'impression que quelque chose va couler et qu'il faut placer un bouchon !
Citation:
Donc tu me dis que ma sortie unique entre les plaques n'est ni flottante ni symétrique ??
Si je ne fais pas aussi bien l'équilibrage des courants que pour un vrai déphaseur mon signal ne sera pas équilibré au niveau de l'attaque des grilles suivantes ??
Pour moi c'est la question principale, car pour attaquer un push en classe AB il faut absolument des signaux égaux en amplitude alors qu'en classe A c'est compensé par le push .

Dans tous les cas, l'idéal est que les deux tubes de sortie reçoivent la même tension entre leur grille et leur cathode.
Ne compliquons pas inutilement et disons que les cathodes sont "à la masse" (encore un terme discutable, mais bon .. ), c'est a dire le point de référence arbitrairement choisi pour tpoutes les mesures.
Le push, comme tout ampli différentiel ou symétrique peut effectivement, dans certains cas, s'accomoder d'une certaine inégalité et la corriger . . partiellement.
Par exemple lorsqu'il utilise une résistance de cathode commune non découplée, ce qui produit d'autres anomalies !
Citation:

En tous cas j'ai testé plusieurs déphaseurs (3) et le meilleur en ce qui concerne l'équilibrage des amplitudes c'est celui là :
http://www.dissident-audio.com/PP_6AS7/Schema.gif

Le principe du contrôle par attaque de la grille qui ne reçoit pas le signal incident avec un signal qui est nul quand c'est équilibré permet même de compenser des charges de plaques inégales...
Mais tu dois déjà le savoir :wink:
On peut aller prendre le signal de contrôle au point milieu d'un pont de résistances entre les deux plaques du déphaseur, mais c'est encore mieux d'aller le chercher entre les grilles de l'étage suivant.
Il vaut mieux avoir des résistances égales dans les plaques du déphaseur et dans les grilles de l'étage suivant mais la source de courant dans les cathodes du déphaseur est parfaitement inutile..

Disons qu'elle est superflue.

Yves.

_________________
Seules les choses que l'on refuse de comprendre en leur attribuant des propriétés magiques semblent compliquées.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 13 Déc 2006, 14:07 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 21 Sep 2005, 15:21
Messages: 4000
Localisation: seiches sur le loir
Dis Yves, je veux pas balancer, mais phil te suggère assez sournoisement l'avanc"e de ton âge.
Bon j'arrête de foutre ma Me... .
Dans ces schéma symétrique avec ccs, comment règle t on celle ci.
A la mesure que doit on retrouver en terme de tension, pour être sur d'avoir le bon ampérage?
Ne peut on insérer un potard entre les deux cathodes pour équilibrer le fonctionnement identique des deux triodes?

DAvid


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 13 Déc 2006, 14:23 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 02 Juil 2004, 12:50
Messages: 299
Localisation: 95
dsdn a écrit:
Ne peut on insérer un potard entre les deux cathodes pour équilibrer le fonctionnement identique des deux triodes?

DAvid


Le potar est source de bruit, surtout lorsqu'il chauffe, de plus, il ne corrigera pas une différence de pente entre les tubes.

Quant à la source de courant jugée inutile, essayez et vous comprendrez vite qu'un transistor peut rendre des services...

C'est ce que j'aime dans les montages de Yves, pas d'intégrisme, on prend ce qu'il y a de meilleur dans les différentes techno : redresseurs silicium, ccs...

Venu tard aux tubes, c'est une approche que j'apprécie.

Philippe


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 13 Déc 2006, 14:30 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 02 Juil 2004, 12:50
Messages: 299
Localisation: 95
dsdn a écrit:
Dis Yves, je veux pas balancer, mais phil te suggère assez sournoisement l'avanc"e de ton âge.
Bon j'arrête de foutre ma Me... .
Dans ces schéma symétrique avec ccs, comment règle t on celle ci.
A la mesure que doit on retrouver en terme de tension, pour être sur d'avoir le bon ampérage?
Ne peut on insérer un potard entre les deux cathodes pour équilibrer le fonctionnement identique des deux triodes?

DAvid


Le réglage de la CCS se fait en fonction de ce que tu veux retrouver au niveau de la plaque des tubes, et surtout du courant que tu veux voir circuler dedans.
En clair, tu ajustes ton point de fonctionnement aux patits oignons.
Sur des 6sn7, 5 à 10ma par tube, un recul de grille (par rapport au signal d'entrée) qui limitera la distorsion, et une tension plaque conséquente, mais là, il faut voir en fonction de ton alim... Enfin, des poncifs, j'ai l'impression.

La vérif se fait en mesurant la ddp aux bornes des résistances d'anode (I=U/R), et la tension cathode (verif du recul de grille).

Je fais ça en ce moment (c'est de la simulation, mais j'ai monté le bin's, et c'est quasiment la même chose). Le premier étage est en plein dans le sujet du topic...:

http://phil.charlet.free.fr/publi/dif/preamp/dif1.gif

Et voilà les tensions relevées. Ca marche plutôt bien :

http://phil.charlet.free.fr/publi/dif/preamp/dif1_V.gif

Allez, les courants :

http://phil.charlet.free.fr/publi/dif/preamp/dif1_I.gif

Bon, c'est sûr, pas très politiquement correct...

J'ai relevé çà sur le proto (en haut, le géné, en bas ce qui sort du bouzin :

http://phil.charlet.free.fr/publi/dif/p ... e-10dB.gif

Philippe


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 13 Déc 2006, 14:40 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Ven 14 Nov 2003, 23:04
Messages: 815
Localisation: Saintes
dsdn a écrit:
Dis Yves, je veux pas balancer, mais phil te suggère assez sournoisement l'avancée de ton âge.

DAvid


C'est même pas vraiii ! :lol:

_________________
--------------------------------------
http://perso.wanadoo.fr/rififi/hifi/


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 13 Déc 2006, 17:17 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 15 Juin 2005, 17:23
Messages: 7214
Localisation: Ardeche
Hello !

Voilà ce que je crois être le projet de déphaseur avec entrée symétrique ou assymetrique de trappeur.
D'après moi, ça marche. !

Image

Si un spécialiste de la simulation peut en dire plus !

Les tubes pourraient être des 12AX7 (1,5mA) ou de 6SN7 (6mA) avec les valeurs indiquées ou des 12AT7 (ma préférence à moi) avec des R de cathode de 560 Ohms (4mA).

Donc, qu'obtiend on sur chaque sortie avec ou sans signal sur l'entrée "moins" et selon la position de l'inverseur "Sym / Assym".

Quel est l'effet de RK pour des valeurs comprises entre 0 (court circuit) et qq centaines d'ohms.

Merci d'avance.

Yves.

_________________
Seules les choses que l'on refuse de comprendre en leur attribuant des propriétés magiques semblent compliquées.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 13 Déc 2006, 17:19 
Hors ligne
Inscrits

Inscription: Dim 09 Oct 2005, 08:43
Messages: 40
Bonjour à tous

Je vous propose de revenir sur la question de trappeur au début de ce sujet.

Le schmitd ou le couplage croisé peut être utilisé comme déphaseur(inverseur de phase) ou symétriseur selon la façon dont on attaque les grilles.

Déphaseur:

On module la grille 1, la grille 2 à la masse, on récupère des signaux en opposition de phase en sortie et c'est valable pour les montages.
La dificulté réside dans l'intégration de ces montages dans un circuit sans dégrader leurs performances et dans l'application de la contre réaction locale ou globale.

Symétriseur:

On modules les grilles 1 et 2 par deux signaux en opposition de phase et on récupère deux signaux en opposition de phase en sortie.

J'ai aussi vu un montage schmitd comme un étage amplificateur :
On module la grille 1 et la contre réaction sur la grille 2.

Si vous utilisez l'un de ces montages à l'entrée de votre circuit ( par exemple un ampli push-pull), vous pouvez l'attaquer soit en symétrie,soit en assymétrie.

Merci et à bientôt.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 13 Déc 2006, 17:28 
Hors ligne
Inscrits

Inscription: Dim 09 Oct 2005, 08:43
Messages: 40
Bonjour yves,

Vous pourrez faire le même chose avec le couplage croisé.

A bientôt.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 13 Déc 2006, 17:52 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mar 02 Mai 2006, 09:28
Messages: 1042
Localisation: AVEYRON
Re Salut à tous,
Quelle activité!! Génial!!

Yves,

t'as bien compris c'est exactement ce que je veux faire, avec une petite complication qui est la polar fixe des grilles du push et qui m'oblige à mettre les pieds des SRPP au même potentiel que ces grilles car je tiens beaucoup à conserver la liaison directe de contrôle du déphaseur sur la grille où tu as mis l'inverseur.
Et en asymétrique cà marche déjà plutôt bien à part la sensibilité qui est un peu faible.

Et là c'est un autre problème qui mériterait un autre fil, c'est le problème classique du swing maximum qu'on peut obtenir d'un driver, avec dans ce cas particulier l'équilibrage du SRPP.

j'ai besoin de 2mA crête minimum en sortie de chaque SRPP pour obtenir un swing de grille de 80 V CàC sur les grilles du push.
(je rappelle pour ceux qui suivent pas que c'est un triple push d'EL34, merci :lol: )

Mon simulateur à moi , qui est une feuille XLS (merci Bill) me donne peu de marge et je vais vérifier ce que tu me proposes.....mais que les virtuoses de la simulation n'hésitent surtout pas , on confrontera nos résultats .

Merci à tous...

A suivre.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 13 Déc 2006, 18:22 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 15 Juin 2005, 17:23
Messages: 7214
Localisation: Ardeche
bobinoblack a écrit:
Bonjour yves,

Vous pourrez faire le même chose avec le couplage croisé.

A bientôt.


Euh ? Explique !

_________________
Seules les choses que l'on refuse de comprendre en leur attribuant des propriétés magiques semblent compliquées.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 13 Déc 2006, 18:30 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 21 Sep 2005, 15:21
Messages: 4000
Localisation: seiches sur le loir
Ce post doit intéresseer beaucoup de monde en ce moment. Je le trouve très intéressant car le sujet du déphaseur me turlupine en ce moment, je ne dois pas être le seul :wink: .
Par contre, si personne n'y vois d'inconvénient, et bien qu'il soit rattaché à la création d'un ampli, il serait de bon ton de le placer dans la rubrique technique qui est faites pour cela. Juste pour retrouver ce genre de poste quand on peut avoir un doute ou que l'on commence à comprendre un peu mieux la chose.

DAvid


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 58 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com