Audiyofan
Audiyofan




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 162 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 ... 11  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Ven 26 Jan 2018, 09:23 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 06 Avr 2009, 10:09
Messages: 2898
Localisation: Nantes
Myn Donos a écrit:
Bonjour,

Désolé pour le hors sujet, mais une petite question me taraude concernant les diodes à vide.
Je comprends bien l'histoire de la capa max pour éviter l'appel de courant, mais est-ce que c'est valable dans le cas où il y a un interrupteur sur la HT uniquement ou tout le temps?
Parce que s'il n'y a pas cet interrupteur, le temps que le tube chauffe, la capa de tête se charge en douceur non?


Hello Myn Donos,

Pourquoi la capa de tête se chargerait elle « en douceur » ? Les capa d'alim sont un court-circuit au moment de l'allumage. Qu'est ce qui fait que des tubes froids ( donc non passants ) tireraient sur l'alim si un éventuel interrupteur de HT était fermé ?

Amicalement,
Grégoire

_________________
Utile : un générateur de papiers millimétrés (log, lin), un traceur de fonctions, un simulateur didactique de circuits, baudline frequency analyzer.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Ven 26 Jan 2018, 09:38 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 22 Aoû 2006, 16:47
Messages: 2647
Localisation: Suisse
Pas qu'à l'allumage, sur chaque alternance aussi, lorsque l'étage à pompé du jus sur la capa, et que la tension revient depuis le secteur dans le haut de la sinusoïde.

En plus, la résistance interne d'un tube est tellement grande, qu'il n'arrive jamais à la charger à fond. Du coup, contrairement à la diode, c'est pendant une bonne partie de l’altérnance qu'il fournit à la capa de tête.

_________________
Tube Curve Tracer, Diagnostic,
Mon GIT


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Ven 26 Jan 2018, 10:55 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 12 Mai 2006, 08:50
Messages: 794
Localisation: Toulouse
Oui je comprends, en fait je ne réfléchissait pas en courant mais en tension, en parlant d'un pic de courant... Merci pour la correction et désolé pour ma bêtise! :)

_________________
François


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Ven 26 Jan 2018, 12:05 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Dim 09 Jan 2005, 22:07
Messages: 1247
Myn Donos a écrit:
désolé pour ma bêtise! :)


Il n'y a jamais de question bête. Et d'ailleurs je suis d'accord avec toi que le courant monte progressivement au chauffage de la valve.
Mais ça ne suffit pas à éviter une surcharge de celle-ci.

A mon avis. Et c'est peut-être une bétise. Mais je ne crois pas.
:-)
bonne journée
Guy


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Ven 26 Jan 2018, 15:19 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 06 Avr 2009, 10:09
Messages: 2898
Localisation: Nantes
Guy a écrit:
Il n'y a jamais de question bête. Et d'ailleurs je suis d'accord avec toi que le courant monte progressivement au chauffage de la valve.
Mais ça ne suffit pas à éviter une surcharge de celle-ci.
Guy


La consommation des tubes grimpe -- si c'est bien fait -- de façon progressive ( sujet traité maintes fois sur ce forum ). Cependant, il y a bien un pic de courant à l'allumage du fait des filaments froids qui ont une très faible impédance et des capacités d'alim vides. C'est pour cela que la HT passe par une tension maximum (1,4× la valeur AC) sitôt après l'allumage ( car il n'y a pas de débit ) et se stabilise ensuite progressivement à sa valeur nominale (1,2× la valeur AC idéalement). C'est pour minimiser les conséquences du pic d'intensité à l'allumage qu'on utilise une thermistance CTN dans le primaire du transfo, cette dernière va présenter une impédance «élevée » à l'allumage qui va rapidement diminuer à cause de l'échauffement provoqué par le courant qui la traverse. C'est également pour cela que tous les composants doivent supporter au moins la tension maximum délivrée par le transfo (1,4× la HT AC).

Amicalement,
Grégoire

_________________
Utile : un générateur de papiers millimétrés (log, lin), un traceur de fonctions, un simulateur didactique de circuits, baudline frequency analyzer.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Ven 26 Jan 2018, 15:51 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Dim 09 Jan 2005, 22:07
Messages: 1247
hello
sans vouloir pinailler, je pense qu'on parle de 2 choses différentes Grégoire.
Le courant qui charge le condensateur de tête passe par la valve.
Pendant que le filament de la valve chauffe, le courant qui traverse la valve monte progressivement. Pas très lentement, je vous l'accorde, et un gros condo va vite épuiser notre pauvre valve, mais tant que la cathode n'émet pas, il n'y a pas de courant.

Cordialement
Guy


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Ven 26 Jan 2018, 16:11 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 06 Avr 2009, 10:09
Messages: 2898
Localisation: Nantes
ah oui merci Guy je m'étais fourvoyé tub18

Amicalement,
Grégoire

_________________
Utile : un générateur de papiers millimétrés (log, lin), un traceur de fonctions, un simulateur didactique de circuits, baudline frequency analyzer.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Sam 27 Jan 2018, 18:55 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 09 Mai 2007, 13:25
Messages: 365
Localisation: Aix en Provence
Bonjour à tous,

Merci à Patrice pour les adaptateurs Octal-Noval, c'est exactement ce qu'il me faut... Je vais pouvoir utilser mes E80CC anciennes que je trouve excellentes en déphaseur différentiel.

Citation:
Avec les diodes silicium, il n'y a pas autant de contraintes, mais il y a toujours un problème d'appel de courant, c'est pour cela que certains préconisent une self en tête de filtrage...


En général, j'utilise des montages d'alimentation du style de la pièce jointe : une résistance série en série entre le pont et les capas de filtrage permettant une charge progressive, pendant 30s à 1mn, le temps que les filaments chauffent. les alims tubes remiées à la masse.

Ensuite je commute la HT sur les tubes, avec des relais sérieux.

Amicalement. Jean-marc


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Dim 28 Jan 2018, 10:32 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 01 Oct 2003, 22:47
Messages: 8250
Localisation: St Mathieu de Tréviers près de Montpellier
Bonjour

Appliquer brutalement une tension HT sur un tube n'est pas la meilleure solution , même tube chaud :oops:
quitte a utiliser du silicium autant mettre en place une montée progressive de la tension :mrgreen:

Voir régulateur Ardéchois dans les différents post du site par exemple tub18

Bon dimanche à tous

_________________
Ce qui est pris n'est plus a prendre


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Dim 28 Jan 2018, 12:56 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 02 Déc 2009, 08:32
Messages: 2468
Localisation: Sud Lyon / Pays de Caux
Bonjour,

Oui, je plussoie Totof 8)

D'autant plus que 'Soft Start' + Virtual Capacitor permettent d'avoir l'effet filtrant de plusieurs centaines de µF voir de milliers :?: avec une petite capa et un mosfet à 2 balles. :roll:

PB


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Dim 28 Jan 2018, 16:24 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 09 Mai 2007, 13:25
Messages: 365
Localisation: Aix en Provence
Bonjour à tous,

J'ai trouvé énormément de posts sur "régulateur ardéchois", mais pas le schéma.. je vais chercher...

Sinon : j'avais vu un schéma sympa dans un fil sur ce forum : on faisait monter progressivement la tension des écrans des tubes de puissance avec un IRF820. Ca semble simple et efficace, on peut même ajouter un montage similaire pour les tubes préampli et déphaseur ?

Lorsque les écrans sont à 0V, j'imagine qu'il n'y a aucun inconvénient à appliquer la HT sur une 6L6 ?
Peut-être même sur les tubes préampli et déphaseur ? Il ont des résistances de charge avec des valeurs importantes qui vont limiter le courant crête.

Pour la charge de la capa de filtrage (entre 470 et 1500µF, je cherche les dimensions qui me conviennent), j'imagine que même avec des BY399, c'est un peu violent d'appliquer la HT directement sur la capa ? pas pour les diodes (3A nominal, donc sans doute 20 ou 30A en crête), mais pour les enroulements HT du TA qui sont assez fins ?

Amicalement. Jean-Marc


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Dim 28 Jan 2018, 16:35 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 15 Juin 2005, 17:23
Messages: 7240
Localisation: Ardeche
Jean_Marc a écrit:
Bonjour à tous,

J'ai trouvé énormément de posts sur "régulateur ardéchois", mais pas le schéma.. je vais chercher...

C'est là:
http://www.dissident-audio.com/AutoIndex/index.php?dir=RegulHT/&file=Regul.html

Yves

_________________
Seules les choses que l'on refuse de comprendre en leur attribuant des propriétés magiques semblent compliquées.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Dim 28 Jan 2018, 21:29 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 12 Mai 2006, 08:50
Messages: 794
Localisation: Toulouse
Bonjour,
Jean_Marc a écrit:
Lorsque les écrans sont à 0V, j'imagine qu'il n'y a aucun inconvénient à appliquer la HT sur une 6L6 ?
Je ne vois pas trop ce qui poserait problème. Avec les écrans à 0V par rapport à la cathode, les 6L6 sont bloquées, tout simplement, enfin selon moi ;)

A bientôt!!!

_________________
François


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Dim 28 Jan 2018, 22:50 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 06 Avr 2009, 10:09
Messages: 2898
Localisation: Nantes
Jean_Marc a écrit:
Lorsque les écrans sont à 0V, j'imagine qu'il n'y a aucun inconvénient à appliquer la HT sur une 6L6 ?
Peut-être même sur les tubes préampli et déphaseur ? Il ont des résistances de charge avec des valeurs importantes qui vont limiter le courant crête.


Hello Jean-Marc, cette histoire de soft start a la peau dure, tout simplement parce que la règle n’est pas bien explicitée dès le départ. On peut appliquer « brutalement » la HT sur un tube, les DS de tubes drivers précisent d’ailleurs souvent la tension max en l'absence de débit que le tube peut prendre à froid avant d'arquer. Les tubes de puissances avec leur charge inductives sont construits pour se prendre de sacrées châtaignes.

Ce qu'il ne faut pas faire c'est :
- faire débiter un tube avant que sa charge d'espace ne soit formée
- dépasser le débit max de cathode qui épuiserait sa charge d'espace
- faire dissiper un tube plus que ce que son anode ne lui permet

On parle donc essentiellement de courant ici plus que de tension modulo la puissance max à ne pas dépasser. Le meilleur moyen de s'assurer que tout cela est respecté est de faire débiter les tubes progressivement jusqu'à leur point de fonctionnement. Une des solutions est de monter graduellement le potentiel des grilles de commandes à leur valeur nominale. Dans le cas où les tubes sont des triodes auto biasées alors le seul moyen est de faire monter la HT doucement.

Donc pour répondre à ta question : oui tu peux appliquer la HT directement sur les anodes des 6L6 et faire monter la g2 progressivement via une alimentation régulée; c’est une très bonne idée mais pas la garantie d'un courant nul à l'allumage ( par exemple les EL36 débitent encore pas mal pour Vg2 = 0V quand Vg1 = 0V ). Faire monter également Vg1 progressivement si possible ou alors placer directement Vg1 à son point de fonctionnement dès l'allumage est une bonne idée.

Amicalement,
Grégoire

_________________
Utile : un générateur de papiers millimétrés (log, lin), un traceur de fonctions, un simulateur didactique de circuits, baudline frequency analyzer.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Lun 29 Jan 2018, 03:09 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 12 Mai 2006, 08:50
Messages: 794
Localisation: Toulouse
Bonjour,
Je me permet de rebondir rapidement là dessus:
chanmix51 a écrit:
- dépasser le débit max de cathode qui épuiserait sa charge d'espace
Ce n'est pas le principe même utilisé en distorsion justement? Si j'ai bien compris, dans les amplis guitare, on sature à bloc comme des saloupiauds, et la vidange de al charge d'espace provoque le phénomène de compression naturelle si chère à nos ouïes.
Non? :)

A bientôt!

_________________
François


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 162 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 ... 11  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com